Pourquoi faut-il remplacer une dent absente ?

Grosse carie, abcès dentaire, maladie gingivale, traumatisme dentaire…ces cas de figure débouchent parfois sur la perte ou l’extraction d’une, voire plusieurs dents.

Quand une perte dentaire concerne la zone des incisives (dents du devant), l’impact esthétique cause suffisamment de désagréments auprès du patient pour que celui-ci réagisse très rapidement et opte pour un traitement visant à remplacer la ou les dents manquantes.

Par contre, il est malheureusement très fréquent que des patients atteints d’une perte dentaire au niveau postérieur ne réagissent pas et laissent les choses en l’état. Cette situation est alarmante car le temps qui s’écoule ne joue jamais en faveur de la santé bucco-dentaire.

Au-delà des considérations esthétiques, l’absence d’une, voire plusieurs dents peut entraîner des troubles plus ou moins graves sur la santé du patient : gêne au niveau de la mastication, troubles digestifs, déplacements des dents adjacentes, et opposées… Ces situations peuvent provoquer à leur tour des bourrages alimentaires, un risque accru de caries et l’apparition des contractures musculaires et de douleurs mandibulaires.

Heureusement, il existe des traitements et des solutions adaptées à chaque situation d’édentement partiel.

 

La prothèse amovible partielle

La prothèse amovible partielle se présente sous la forme d’une plaque soutenant une ou plusieurs dents artificielles. Le traitement repose sur un système d’ancrage par crochets sur les dents restantes situées en périphérie de la zone édentée. Les dents artificielles en résine placées sur la prothèse ont l’aspect des dents naturelles, ce qui offre un certain confort esthétique pour le patient. Toutefois, la prothèse peut s’avérer encombrante et gênante du fait de son caractère amovible. Elle doit être retirée et nettoyée au moins deux fois par jour. Les crochets sollicitent les dents sur lesquels ils reposent, et peuvent à terme entraîner une usure prématurée de ces dents.

Ces prothèses peuvent incorporer un châssis métallique réalisé sur mesure, c’est ce que l’on appelle un « Stellite ».

En cas d’édentation, la prothèse amovible est une solution qui a l’avantage d’être rapide et moins onéreuse que l’implant dentaire, mais a l’inconvénient d’être moins confortable et pas aussi durable que l’implant. Elle sert parfois de solution transitoire.

 

Le bridge

A la différence de la prothèse amovible, le bridge dentaire est totalement fixe. Il reprend le principe des couronnes artificielles fixées sur les dents adjacentes, mais plutôt que d’être fixé par des crochets permettant d’ancrer la prothèse amovible, il est scellé sur les dents adjacentes appelées piliers. Le traitement par bridge implique donc de réduire des dents saines, voire parfois de les dévitaliser pour s’assurer de son ancrage.

Plus confortable et moins contraignant que la prothèse amovible, offrant une bonne durée de vie (au moins dix ans), le bridge dentaire est aussi plus coûteux.

 

L’implant dentaire : la meilleure solution

L’implant dentaire est une racine artificielle en titane posée dans l’os de la mâchoire pour servir de support à une couronne prothétique. Robuste, durable et confortable, l’implant dentaire est aujourd’hui la solution la plus efficace pour remplacer une ou plusieurs dents. (source)

La pose d’un implant dentaire requiert une maîtrise technique complexe, que seuls des chirurgiens-dentistes qualifiés et expérimentés sont capables de réaliser.

Tout d’abord un bilan complet est réalisé avec le plus souvent une imagerie 3D (examen par Cone Beam). L’opération consiste ensuite à implanter la racine en titane dans l’os de la mâchoire. Souvent cette intervention ne requiert même pas de décoller la gencive, c’est la technique dite « Flapless ». En fonction de la situation, le chirurgien-dentiste peut procéder dans la même séance à la pose d’une couronne provisoire. Le patient doit attendre une période de deux à six mois nécessaire pour permettre à l’os de cicatriser. A l’issue de cette période, le dentiste peut alors placer la couronne prothétique définitive sur l’implant.

Plus coûteux que les autres solutions proposées pour remplacer une ou plusieurs dents, l’implant reste néanmoins un investissement à mesurer sur le long terme. En appliquant une hygiène dentaire sérieuse au quotidien, il est tout à fait possible de garder un seul et même implant pendant toute une vie !

A lire :  implants dentaires

 

Ecrit par Dr Michaël Lumbroso,  Docteur en Chirurgie Dentaire – Mise à jour le 7 Avril 2015