Pourquoi les implants dentaires nécessitent-ils un entretien particulier ?

Tout d’abord, en dehors de la traumatologie, le recours aux implants dentaires fait suite à une maladie microbienne, que ce soit la maladie carieuse ou la maladie parodontale. Les patients ayant des implants sont donc des patients qui ont un jour réunis tous les facteurs permettant la survenue de ces maladies, et des pertes dentaires. Ces patients sont donc à risque.

Ensuite, les implants dentaires nécessitent une hygiène dentaire adaptée. En effet, le diamètre d’un implant dentaire ne peut pas être exactement le même que celui d’une dent naturelle ; ceci est particulièrement vrai pour les molaires, qui peuvent mesurer jusqu’à 12 mm de diamètre, alors qu’un implant dentaire mesurera au maximum 6 mm de diamètre. Cette différence implique que la forme des dents implanto-portées est légèrement différente de celle des dents naturelles, elles sont un peu plus triangulaires. Cette particularité anatomique nécessite donc un nettoyage méticuleux des espaces interdentaires, avec des moyens adaptés.

L’entretien et les soins apportés aux implants dentaires auront une incidence significative sur le succès à long terme de ce traitement. En d’autres mots, plus vous en prendrez soin et meilleure sera la durée de vie de l’implant.

Cette maintenance implantaire repose sur deux approches :

  • Une hygiène bucco-dentale adaptée, pour pérenniser le traitement
  • Un suivi par un praticien, basé sur plusieurs rendez-vous de contrôles périodiques pour détecter d’éventuelles complications

Si vous envisagez la solution implantaire pour remplacer une ou plusieurs dents, sachez que les chirurgiens-dentistes mettent généralement en place un protocole de visite post-opératoire pour suivre l’évolution du traitement et s’assurer de la bonne santé bucco-dentaire du patient. Idéalement, il vous proposera un passeport implantaire regroupant toutes les données sur la ou les prothèses posées. Grâce à ce document, il sera beaucoup plus simple de tracer et de suivre dans le temps le système implantaire choisi.

 

Quels sont les risques d’un mauvais entretien implantaire ?

En denture naturelle, par l’accumulation de plaque dentaire, une mauvaise hygiène bucco-dentaire peut entraîner une gingivite puis une parodontite et la perte des dents. Avec les implants c’est à peu près la même chose…

Le risque majeur est celui d’une inflammation se formant autour de l’implant. Cette inflammation gingivale, appelée périmucosite, est provoquée par la présence de bactéries dans la cavité buccale. Elle se caractérise par un gonflement du tissu autour de l’implant, et peut être considérée comme l’équivalent péri-implantaire de la gingivite. A ce stade, l’état est réversible si le facteur (prolifération des bactéries) est traité à temps.

Si elle n’est pas traitée à temps, la périmucosite peut attaquer le tissu osseux et entraîner une résorption progressive de l’os, pouvant à terme occasionner une perte de stabilité de l’implant. A ce stade avancé, on parle de péri-implantite. Le traitement de cette pathologie nécessite une intervention chirurgicale en raison de son caractère irréversible.

 

Quelles sont les précautions à prendre en post-opératoire ?

Suite à la pose d’un ou plusieurs implants dentaires, il est nécessaire de respecter un certain nombre de consignes :

  • Evitez de prendre des aliments ou des boissons chaudes pendant au moins 24 heures et jusqu’à 2 jours après l’intervention. La chaleur a en effet tendance à causer la dilatation des vaisseaux et à provoquer des saignements et des gonflements.
  • Ne prenez pas d’aspirine ni de dérivés pour combattre la douleur. Le praticien vous aura prescrit un médicament adapté qu’il faudra prendre au besoin tout en respectant la dose quotidienne prescrite.
  • Ne rincez pas votre bouche si vous saignez légèrement. Il est fréquent et normal pour un patient de constater un saignement discret durant 2 à 3 jours suivant l’opération.
  • Appliquez un sac ou une vessie de glace sur la zone de la joue pour éviter la formation d’un œdème.
  • Evitez les bains de bouche le jour même de l’intervention. Attendez le lendemain pour le faire, en prenant soin de brosser délicatement la zone autour de l’implant.
  • Utilisez de préférence une brosse à dent postopératoire à poils très souples.

 

Comment entretenir vos prothèses dentaires sur implants ?

L’entretien de vos implants dentaires passe avant tout par une bonne hygiène dentaire. Que ce soit pour les dents naturelles, les prothèses ou autres facettes dentaires, le brossage des dents est de toute façon à la base en matière d’entretien et d’hygiène.

Le brossage des dents et des implants doit être effectué après chaque repas, au minimum deux fois par jour pendant trois minutes. Pour optimiser son efficacité, nous préconisons d’effectuer le mouvement de brossage en partant de la gencive vers la dent.

L’utilisation d’une brosse à dent électrique offre généralement de meilleurs résultats grâce à la tête rotative. Si vous en avez la possibilité, préférez-la à la brosse à dents classique.

ATTENTION : ne surtout pas utiliser de brosse à dent électrique sur les implants pendant les 3 mois qui suivent leur pose (les vibrations de la brosse pourraient perturber la bonne ostéointégration des implants).

Pour compléter le brossage, vous pouvez employer une fois par jour, de préférence le soir, une brossette interdentaire ou du fil dentaire qui vous permettront dans les deux cas d’atteindre les zones entre les dents ou les implants et retirer les dépôts qui sont à l’origine de la formation de la plaque dentaire.

L’utilisation des brossettes interdentaires est fondamentale pour le nettoyage des espaces interdentaires au niveau des molaires implanto-portées (car cet espace est plus large qu’en denture naturelle).

Il existe aussi des fils dentaires dédiés à l’entretien des implants. Ces fils sont munis d’un insert fin et d’une partie plus grosse, comme de la mousse (ils ressemblent un peu à des lacets de chaussure !). Ce type de fil est indispensable au nettoyage des pontiques de bridge (sur implants ou sur dents naturelles), et leur design permet une insertion précise dans les espaces dentaires, et un nettoyage très performant.

L’usage d’un hydropulseur doit être analysé avec votre dentiste, en effet certains appareils sont trop puissants et peuvent léser l’attache de la gencive à l’implant qui est plus fragile que sur une dent. Surtout en cas d’inflammation, ces appareils peuvent aggraver la situation si ils sont mal contrôlés…

Toutefois de nouveaux appareils ont fait leur apparition : ils ne fonctionnent pas en continu, ils délivrent une petite quantité de produit à chaque pression de l’utilisateur une fois l’embout positionné correctement dans l’espace interdentaire.

Mais il ne faut pas oublier que les jets dentaires n’enlèvent que les débris dentaires, contrairement aux brossettes ou aux fils qui eux arrivent à décoller la plaque dentaire…

 

Pour conclure

Une hygiène bucco-dentaire rigoureuse et adaptée, ainsi que des visites de contrôle régulières chez le dentiste sont essentielles pour garder son sourire pour de nombreuses années.

 

Ecrit par Dr Michaël Lumbroso,  Docteur en Chirurgie Dentaire – Mise à jour le 30 Mars 2015